Accéder à la propriété avec 2 000 euros de revenus mensuels

L’adage : « les banques ne prêtent qu’aux riches» est encore très présent dans les mémoires. Un grand nombre d’individus ont tendance à penser que seules les personnes fortunées ou qui ont des revenus élevés peuvent obtenir des taux d’intérêt intéressant auprès des établissements de crédit. Si cela avait été le cas dans le passé, un grand changement est en train de s’amorcer ces dernières années. En effet, de plus en plus de ménages à revenus modestes peuvent accéder à la propriété, ce qui semblait encore impossible il y a une décennie.

Devenir propriétaire avec 2 000 euros de revenus

Un courtier de la place affirme même qu’actuellement, il est possible pour un ménage ayant 2 000 euros de revenus nets mensuels d’obtenir un crédit immobilier. Il lui suffit d’avoir un apport personnel de 17 000 euros pour que son rêve de devenir propriétaire se concrétise. Bien entendu, l’utilisation d’un simulateur de crédit permettra  au futur emprunteur d’obtenir des informations plus précises sur la durée de l’emprunt, le montant des remboursements ou encore le taux d’intérêt.

Il est important de bien peaufiner son dossier afin de mettre tous les atouts de son côté dans l’obtention d’un tel emprunt à long terme. En effet, même si les banques sont beaucoup assoupli leurs conditions afin de séduire de nouveaux clients, elles octroient leurs crédits selon des critères bien précis. La simulation de crédit permet à chacun d’avoir une idée plus précise de ce qui l’attend.

Des conditions  favorables aux primo-accédants

Ceux qui souhaitent accéder pour la première fois à la propriété sont les premiers bénéficiaires de cette souplesse au niveau des établissements de crédit. En effet, le taux d’intérêt qui atteint des niveaux historiquement bas ainsi que la possibilité de bénéficier du prêt à taux zéro (PTZ) créent des conditions favorables pour emprunter. Et même si le prix de l’immobilier a tendance à augmenter, la baisse continue des taux d’intérêt devrait faciliter encore l’accès à l’emprunt immobilier.