Le taux du crédit immobilier encore en baisse en octobre 2016

L’Observatoire Crédit Logement CSA a estimé que la moyenne du taux de crédit immobilier s’est établie à 1,48 % au mois d’août 2016. Ce taux relativement bas a incité les gens à souscrire un crédit. D’où un montant record de prêts immobiliers octroyés par les établissements financiers qui est évalué à 23 milliards d’euros rien que pour ce mois d’août 2016. Il suffit d’ailleurs d’utiliser un simulateur de credit pour découvrir les meilleures offres et ainsi réaliser d’importantes économies sans bouger de chez soi.  

Baisse continue des taux en septembre et octobre 2016

Même si cela fait cinq années que le taux de l’emprunt immobilier n’a cessé de diminuer, cette  baisse n’est pas encore prête à se terminer. En effet, celui-ci a encore reculé de 0,10 % en septembre 2016. Et comme les banques proposent encore des rabais pour s’attirer de nouveaux clients, il est fort probable que cet effondrement du taux du crédit immobilier se poursuive en octobre.

Pour savoir si effectivement cette baisse va continuer, il faut se tourner vers la Banque Centrale Européenne (BCE). Jusqu’à présent, celle-ci continue d’inonder le marché avec des capitaux à un taux avoisinant le 0 %. Cela permet aux banques de proposer des crédits à des taux très bas. D’après les spécialistes, cette politique de la BCE va se prolonger jusqu’au printemps 2017, voire même jusqu’à la fin de l’année 2017.

Simuler un crédit pour faire des économies          

Le principal objectif de la simulation de credit est d’offrir à l’emprunteur toutes les données chiffrées concernant son prêt. En outre, cet outil permet de regrouper toutes les offres qui sont intéressantes afin de l’aider à faire un choix et réaliser ainsi des économies.

De plus, avoir un bon dossier de crédit permet de négocier des taux encore plus attractifs. En effet, les banques privilégient actuellement les couples aisés, les familles qui présentent des gages suffisantes mais également les jeunes à fort potentiel professionnel. Certains courtiers peuvent même obtenir un taux hors assurances de 20 % sur 20 ans pour les meilleurs profils.